Outils en ligne : Videos EBRSR Stroke Engine
Nouvelles
Wisdom of Life

L’évaluation et les soins de l’AVC passent par l’entremise de robots

À Calgary, des robots œuvrent en première ligne des soins de réadaptation post-AVC.

Au Centre médical Foothills et à l’Hôpital pour enfants de l’Alberta, ces appareils coûteux (de plus de 300 000 $) mesurent avec précision à quel point les patients sont capables d’utiliser et de contrôler le membre affecté par l’AVC et de percevoir quelle place il occupe dans l’espace.

« Ce que le robot nous apporte en termes de précision et de répétabilité nous aide énormément à mesurer et à dépister les moindres changements », dit le Dr Sean Dukelow, chef d’une équipe de chercheurs du Partenariat canadien pour le rétablissement de l’AVC de la FMC et grand spécialiste de la réadaptation. « Le robot détecte les changements subtils », ce qui permet aux chercheurs d’établir des plans de soins très ciblés.

Les robots en question sont bien différents de ceux que l’on voit au cinéma. Il s’agit d’un fauteuil futuriste relié à un jeu électronique sophistiqué. Le patient, les bras attachés à des accoudoirs horizontaux qui peuvent bouger dans toutes les directions, se concentre sur les images à toucher qui apparaissent et disparaissent sur l’écran de la table devant lui.

Durant l’exercice, un ordinateur enregistre chaque geste posé dans les plus menus détails.

« Nous mesurons la perception qu’a le patient de la position du membre dans l’espace et la vitesse, le contrôle et la direction de chaque mouvement », précise Dukelow. « Nous pouvons repérer les tremblements, les aptitudes spatio-visuelles et des aspects discrets des sensations du patient. L’appareil suit les mouvements des yeux et nous permet de voir si le membre suit le mouvement des yeux ou non. »

Les robots utilisés à Calgary ont été conçus et construits par B-KIN Technologies, une firme de Kingston (Ontario); l’entreprise est le fruit de recherches en neurosciences effectuées à l’Université Queen’s. Actuellement il n’y a que 18 de ces robots qui sont utilisés dans des centres de soins de réadaptation et des hôpitaux au Canada, aux États-Unis et au Japon.

Un nouveau robot de 330 000 $, conçu spécialement pour les enfants avec AVC périnatal, vient d’être installé à l’Hôpital pour enfants de l’Alberta. Cet appareil est utilisé avec des enfants aussi jeunes que cinq ans victimes d’un AVC immédiatement avant ou après la naissance.

Les caractéristiques proches du jeu du robot sont invitantes pour les enfants. À ce jour, une cinquantaine d’enfants et un groupe contrôle de 150 ont étés évalués ainsi. « Nous entendons poursuivre ces évaluations d’enfants et appliquer avec eux ce que nous avons appris avec les adultes », poursuit le Dr Dukelow.

« Les évaluations du comportement par le robot peuvent être associées aux structures du cerveau endommagées par l’AVC », ajoute-t-il. Les soins peuvent être adaptés pour obtenir les meilleurs résultats. Par ailleurs, la stimulation du cerveau durant le traitement robotique aide à donner le coup d’envoi au rétablissement et à la réorganisation des circuits du cerveau.

L’équipe de Sean Dukelow partage les données recueillies depuis 2005 avec les autres établissements partenaires du Partenariat canadien pour le rétablissement de l’AVC (PCRA) à l’échelle du pays.

L’équipe de Calgary est étroitement associée au PCRA, car elle est convaincue de l’importance des essais cliniques pour faire avancer le rétablissement post-AVC. Selon l’équipe, « il est devenu évident que pour augmenter l’efficacité des traitements les essais doivent se dérouler dans plusieurs établissements comptant des gens qui ont la même vision et qui sont en mesure de tester de nouvelles approches vraiment intéressantes telles que la robotique, les cellules souches et la stimulation du cerveau.»

Laisser un commentaire