Outils en ligne : EBRSR Stroke Engine
Nouvelles
Wisdom of Life

Une voie moléculaire unique crée des cellules souches, neurones et vaisseaux sanguins pour la réparation post-AVC

Photo : Dre Jing Wang de l’Université d’Ottawa et de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa

 

Si vous étiez victime d’un AVC, voudriez-vous que votre cerveau crée davantage de cellules souches, remplace les neurones endommagés ou répare les vaisseaux sanguins atteints?

 

Une nouvelle étude, financée en partie par le PCRA et dirigée par la Dre Jing Wang de l’Université d’Ottawa et de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa, démontre qu’ajuster une seule voie moléculaire permettrait au cerveau d’accomplir ces trois tâches cruciales.

 

L’étude, publiée dans Stem Cell Reports, se concentre sur une voie appelée aPKC-CBP. La Dre Wang et ses collègues ont découvert que le blocage de cette voie tôt après un AVC peut pousser les péricytes (qui enveloppent les vaisseaux sanguins dans le cerveau) à devenir des cellules souches.

 

Mais le blocage définitif de la voie empêche les cellules souches de devenir des neurones et épuise les péricytes de sorte qu’ils ne peuvent pas aider à réparer les vaisseaux sanguins pendant la phase chronique après l’AVC.

 

La recherche propose donc que la voie aPKC-CBP soit bloquée dans la phase précoce, puis réactivée pendant la phase chronique de l’ACV afin d’obtenir le mélange optimal de cellules pour la réparation de l’ACV et le rétablissement fonctionnel. Bien que cette recherche ait été effectuée dans des modèles de laboratoire, les composants qui ciblent la voie aPKC-CBP font déjà l’objet d’essais cliniques chez l’humain pour d’autres affections.

Auteurs : Gouveia A, Seegobin M, Kannangara TS, He L, Wondisford F, Comin CH, Costa LDF, Béïque JC, Lagace DC, Lacoste B, Wang J.
Financement : La recherche a bénéficié de dons généreux au Programme de médecine régénératrice de l’Hôpital d’Ottawa. Les chercheurs ont également reçu l’appui de la Fondation J.P. Bickell, de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC, du Partenariat canadien pour le rétablissement de l’AVC de la FMC et des Instituts de recherche en santé du Canada.

Laisser un commentaire