Outils en ligne : Videos EBRSR Stroke Engine
Recherche

Projet

SUBVENTIONS CATALYSEUR :

Les subventions catalyseur du PCRA sont conçues pour aider à développer des idées émergentes innovatrices qui pourraient avoir un impact significatif sur la vie des personnes avec AVC. Comme l’accès au financement est de plus en plus concurrentiel de nos jours, les chercheurs ont souvent de la difficulté à obtenir des fonds pour des approches véritablement innovatrices. Une subvention catalyseur – à hauteur de 50 000 $ par an – est une des solutions possibles. L’octroi des fonds nécessaires pour recueillir les données ou les preuves préliminaires requises peut permettre aux chercheurs d’obtenir des investissements plus importants d’autres sources de financement. Ces investissements à haut risque, mais aux forts rendements potentiels, peuvent mener à des nouvelles approches thérapeutiques, technologies et pratiques cliniques qui pourraient changer la donne pour les personnes vivant avec les séquelles d’un AVC.

Les subventions catalyseur dépendent entièrement de l’initiative des chercheurs travaillant dans les établissements partenaires du PCRA. Chaque année, dans le cadre de sa réunion sur les Progrès en rétablissement de l’AVC, le PCRA organise des ateliers sur des sujets de recherche dignes d’intérêt par lesquels il vise à favoriser des collaborations.

Après un examen exhaustif par des spécialistes de la recherche sur le rétablissement de l’AVC et une deuxième ronde d’examen par les membres des comités consultatifs sur la communauté de l’AVC et sur l’application des connaissances et de la haute direction du PCRA, des subventions catalyseur du PCRA pour 2016 ont été attribuées aux projets suivants :

Lisez ici : 2016 CPSR Catalyst Grant Winners with blurbs_FR

Gagnants antérieurs de subventions catalyseur : Gagnants antérieurs de subventions catalyseur

BOURSES DE STAGIAIRE :

Au cours des cinq dernières années, le PCRA a déployé des efforts concertés visant à créer des programmes et des mécanismes de financement qui appuient les futurs chefs de file de la recherche sur le rétablissement de l’AVC. Comme les sources de financement de la recherche, et notamment les bourses, sont devenues plus rares, le financement du PCRA est devenu de plus en plus une nécessité dans ce domaine.

Nos stagiaires-boursiers travaillent dans des domaines qui sont pertinents pour le PCRA et ils sont dirigés et parrainés par un chercheur du PCRA d’un établissement partenaire. Les principes qui régissent l’octroi de bourses de stagiaire sont similaires à ceux qui s’appliquent aux subventions de recherche et, en particulier, reposent sur la preuve que le stagiaire suscitera des collaborations en vue de la réalisation de son programme de recherche et visera l’application des résultats obtenus dans la pratique.

En juillet 2016, le PCRA a annoncé un nouveau concours de financement grâce auquel des bourses ont été attribuées à 19 stagiaires très prometteurs.

Gagnants du concours et brève description de leur projet de recherche : 2016 CPSR Trainee Award Winners with blurbs mini

Gagnants du concours et description plus approfondie de leur projet de recherche : 2016 CPSR Trainee Award Winners with blurbs

Anciens gagnants : 2015 CPSR Trainee Award Winners

LES FAITS :

Concours du PCRA : Bourses de stagiaires 2016 – recherches fondamentales et cliniques

Fondamentales 5 – 26 %

Cliniques 14 – 74 %

TELE-READAPTATION:

Les projets financés seront menés par :

  • Dre Hélène Corriveau, Université de Sherbrooke. L’équipe a adopté une stratégie à trois volets : des vidéoconférences pour fournir des soins d’ergothérapie et de physiothérapie à domicile; des tablettes permettant aux patients de communiquer avec les thérapeutes et des séances de télétraitement en groupe à Lac Mégantic et à Magog. Au moins 25 personnes y participeront.
  • Dre Janice Eng, Université de la Colombie-Britannique. Son équipe étudiera l’efficacité du counseling en mode de vie par téléphone auprès de 40 personnes qui se rétablissent après un AVC. Les buts visés : améliorer la condition physique et la nutrition et réduire l’incidence d’AVC secondaire. Il s’agit d’une étude préparatoire à un essai clinique multisites de plus grande envergure.
  • Dre Gail Eskes, Université Dalhousie, Halifax. Les chercheurs créeront et mettront au point un site Web qui permettra de suivre une formation en ligne destinée à améliorer la mémoire après un AVC. Quinze patients y participeront et les résultats constitueront la base d’un essai clinique plus important.
  • Dre Dahlia Kairy, Université de Montréal. Cette équipe étudiera la possibilité d’utiliser chez soi un programme interactif en réalité virtuelle qui permet de suivre un traitement de réadaptation de la partie supérieure du bras. Soixante‑six personnes seront recrutées pour une étude comparant l’utilisation de la nouvelle technologie avec un programme d’exercices sur papier ou l’absence de soins de suivi.
  • Dr Jed Meltzer, Institut de recherche Rotman à Baycrest Health Sciences, Toronto. Cette recherche portant sur 40 Manitobains souffrant de troubles chroniques de la communication comparera l’efficacité d’une thérapie par liaison vidéo et audio à des séances en face à face. Tous les patients disposeront d’un iPad pour les devoirs.
  • Dr Robert Teasell, Université de Western Ontario, London. Son équipe examinera la rentabilité d’un traitement d’orthophonie par vidéoconférence comparé à l’approche en face à face traditionnelle. L’étude portera sur 52 patients éprouvant des troubles de la parole, de la communication ou de la déglutition.
  • Dr Alex Mihailidis, Institut de réadaptation de Toronto. L’équipe testera un robot de table créé par l’institut, qui donne des soins de physiothérapie pour accroître la mobilité et la force du bras atteint par l’AVC. Le robot permet la communication bidirectionnelle avec le thérapeute et donne une rétroaction continue au patient. Trois patients seront recrutés pour les premiers tests.